Comment faire un potager carré ? Les règles à respecter.

Le potager carré ou le carré potager : c’est à vous de décider ! Sous cette appellation se cache une technique particulière de jardinage très tendance et accessible à tous.

Créer un jardin potager

Créer un jardin potager en carré c’est adapter les cultures à vos besoins et vos envies en cultivant par famille de plantes. Ce principe permet une économie de place, d’eau et d’entretien mais ne nous y trompons pas : il est essentiel de respecter certaines règles de base pour en profiter pleinement et vous nourrir de ces mini-jardins au charme romantique ! Voici quelques clefs pour construire et réaliser votre potager carré.

Le potager en carré : tout une histoire !

Très dans ‘l’air du temps’, l’art du carrée potager est une pratique ancienne que l’on trouve en terme d’esthétisme dans les jardins de curé. L’objectif était de cultiver proprement et avec rigueur les plantes condimentaires, médicinales et les plantes potagères selon un plan géométrique voir carré… Initialement, les carrés étaient délimités par des haies basses de buis, des pelouses…

Mais l’art de la culture en carré au sens propre revient à l’Américain Mel Bartholomew. Cette méthode très rationnelle peut être définit comme suit : « Reporter la culture en ligne à une culture en carré de 1.20m de côté, lui-même subdivisé en 16 carrés de 30 cm ». L’ensemble étant considéré comme la surface minimum pour produire un plat de légumes pour 3 à 4 personnes. Les grands carrés sont ensuite montés les uns à côté des autres et séparés par des allées servant au passage, au jardinage et bien sûr à la récolte ! A noter que les carrés sont parfois dit ‘Planche de culture’. En outre, soyons chauvin et parlons de l’approche à la Française du potager carré avec Anne-Marie Nageleisen : le concept est le même avec 9 carrés de 40 cm de côté et donc une planche de culture qui fait toujours 1.20m…

Aujourd’hui, il existe de nombreuses déclinaisons du carré potager en fonction de la surface de culture disponible, des matériaux et surtout des envies des jardiniers !

De manière très concrète prenons un exemple de rendement, densité de plante sur une année avec une planche de culture à la Française = 1 carré de 9 carrés : Par carré, un rendement de :

  • 4 laitues par semaine : 4 plants par carré
  • 1 botte de radis rose par mois : 3 à 4 x 15 cm par carré (1 carré par mois)
  • Pour le concombre : 1 plant par carré
  • x tomates (rendement fonction variété) : 1 plant par carré
  • 1 botte de carotte : semis en sillon par carré
  • 1 touffe de basilic : 5 plants repiqués par carré
  • 20 poireaux : plantation de bottes tous les 20 cm pour 2 carrés

Les avantages et les inconvénients du potager carré

C’est la rationalisation de l’espace l’atout majeur du potager carré. Un atout pour l’homme et pour les cultures. De cela découle les bénéfices suivants :

  • Besoin de peu d’espace pour créer un potager carré et adaptable à tous les niveaux de jardinage.
  • Planification des cultures et des possibilités de rotation de culture simple.
  • Possibilité de surélever ces carrés pour le jardinier soucieux de son dos : récoltes et entretien facilités.
  • Se soustraire d’un sol naturel parfois difficile (la surface carrée est un sol recrée).
  • Economie d’eau (perte faible des eaux de pluie et d’arrosage car les carrés sont au même niveau)
  • Espace maîtrisable donc moins d’entretien
  • Les cultures bien agencées et diversifiées s’auto – protègent : c’est l’éco-jardinage

Avec tous ces avantages… Quelques contraintes : la gestion de vos plantations et en particulier le choix des plantes est crucial. En effet, il ne faut pas cultiver de légumes envahissants ou de légumes nécessitant du buttage ou des labours comme les pommes de terre.

Construire le potager carré : les règles à respecter !

Tout d’abord, il convient de quantifier vos besoins et votre surface disponible tout en pensant aux densités de plantation en fonction des variétés de plantes que vous souhaitez cultiver. Il est tout à fait possible de faire plusieurs planches de culture avec des thèmes différents comme les plantes médicinales (basilic, sauge, absinthe, lavande, camomille …), les plants potagers et plantes compagnes fleuries, le carré dessert (menthe, rhubarbe, fraisier, verveine et angélique…) !

  1. Définir l’endroit du potager : Choisissez un endroit ensoleillé, accessible et non loin de votre lieu de vie pour l’entretien et les récoltes et la cuisine de produit frais. L’endroit le plus ensoleillé sera le meilleur donc une exposition sud est idéale mais aussi sud ouest , voire sud est, éviter si possible le nord, vos cultures ont besoin de soleil.
  2. Faire un plan du potager : Il est important de faire ce travail en amont, pour définir l’emplacement des plantations (qu’il faudra faire tourner chaque année) et des allées. Pour l’instant c’est facile …. mais les 3 prochaines étapes font appel aux muscles !!!
  3. Retourner la terre : Deux options s’offrent à vous. Votre potager carré est directement posé sur le sol ou il repose sur une surface non naturelle (feutre géotextile, dallage…). Dans les deux cas, il faut s’assurer que l’eau s’écoule parfaitement sans quoi malgré tous vos efforts, les cultures finiront par pourrir ! Dans le cas où le carré est posé à même le sol, il est recommandé de biner et griffer légèrement la terre. La première chose à faire est d’aérer la terre, avec une fourche à dents ou une bêche pour la retourner sur au moins 30 cm de profondeur. Si vous faites cela à l’automne la terre aura tout l’hiver pour se reposer et désintégrer l’herbe de surface. Si comme moi vous vous vous y êtes pris tard c’est à dire au printemps, il faut enlever l’herbe de surface pour qu’elle ne vienne pas concurrencer vos cultures. Pour cela utilisez une serfouette ou une binette ça marche très bien. Arrosez bien le sol avant de le retourner ou faites le après une pluie vous vous économiserez c’est un travail épuisant croyez moi !Remplir votre carré d’un mélange de terre propice à votre type de culture.
  4. Nettoyer la terre : Une fois l’herbe enlevée et la terre retournée vous avez mis à jour le contenu du sol, nettoyez le pour faire place nette à vos cultures. Les pierres, racines, ou autres objets abandonnés doivent être éliminés pour avoir un sol propre prêt à accueillir vos cultures. Vous pouvez enrichir votre sol à ce niveau et améliorer sa texture pour vous faciliter son travail en la mélangeant avec d’autres composés comme de la terre importée, du terreaux, du sable, du compost…. chacun à sa méthode trouvez la vôtre. n’ayez pas peur de faire vos tests.
  5. Construire votre carré en bois naturel, en noisetier tressé avec des charnières dans les angles et le placer sur le sol. Il vous faut des planches de 1,20 m de long, d’au moins 5 cm d’épaisseur et de la hauteur désirée (le potager carré peut être très surélevé). Il est possible de traiter le bois à la bouillie bordelaise pour supprimer tous agents pathogènes susceptibles de nuire à vos cultures. Par la suite, à vous de customiser vos planches (produits non chimiques souhaités).
  6. Dessiner vos parcelles: Votre sol est prêt à accueillir vos graines, préparez vos parcelles, délimitez vos sous-carrés de façon superficielle avec des lames de bois, des minéraux ou tout simplement avec de la corde…, délimitez également les chemins et aplanissez les mottes pour que votre sol soit plat tout en restant léger, il ne faut pas le tasser cela compliquerait la pousse de vos plantes. Une fois vos parcelle définies et votre sol plat, tracer des sillons pour chacune de vos cultures. Cette étape vous permettra de mieux effectuer vos plantations, de canaliser vos cultures et de faire perdurer votre planche de culture dans le temps.
  7. Les graines : Le choix des graines doit se faire en fonction de leur facilité de culture, pour démarrer restons sur les grands classiques, tomates, radis, salades, courgette. Vérifiez bien les dates de semis des graines pour le faire à la bonne saison. Vous pouvez acheter vos graines en magasin, mais aussi récupérer vos graines auprès d’un agriculteur biologique. Vous disposerez ces graines au fond de votre sillon et le refermerez avec la terre d’alentour. Arrosez bien après le semi immédiatement et très régulièrement ensuite pour que votre sol reste humide.
  8. Le repos : vous n’avez plus qu’à attendre une dizaine de jours pour voir apparaître les premières pousses. Une fois les pousses développées, éclaircissez en sélectionnant les plus fortes. Une fois arrivé à maturation, enfin la récolte et là … que du bonheur !!!

Les plantes du potager carré – Semis, repiquage, plantation

Le maître mot c’est la réflexion : qu’est-ce que je veux mettre dans mon potager carré ? Est-ce une culture esthétique ou une culture vivrière ? Je veux récolter toute l’année ou seulement aux beaux jours ? Ces cultures sont un plus à mon assiette ou doivent elles me nourrir toute l’année ?

Théoriquement, tous les légumes sont cultivables dans le carré potager puisque vos sous-carrés peuvent mesurer jusqu’ 1,20 m de long pour 60 cm de large ! En pratique, certains légumes sont comme né pour le potager carré et d’autres pour le potager classique ! En effet, les variétés à fort développement souterrain ou aérien sont à bannir (asperge, topinambour, rhubarbe, betterave, pomme de terre, artichaut…). A l’inverse, les différentes espèces de salade, chou, oignon, poireau, radis, carotte, épinard et encore bien d’autres légumes à cycle court et développement moyen sont tout à fait conseillés pour votre carré potager.

Entre deux, il y a le légume qui demandent une réflexion sur leur position au sein du carré comme pour le haricot nain, la fève ou encore la courgette qui nécessitent plusieurs carrés ou bien d’être positionné en bordure pour déborder tranquillement sans faire d’ombre portée sur les autres cultures du carrée. Pour diminuer ces ombres, pensez à placez vos légumes en tenant compte de l’exposition et à tuteurer les grimpants comme la tomate ou l’aubergine.

Par ailleurs, un point important concerne les affinités entre légumes, aromatiques… Souvenez-vous de notre billet sur la biodiversité et les plantes compagnes ! Pour optimiser vos cultures et être éco-jardinier, certaines associations ou proximité de culture sont conseillées…d’autres à éviter :

  • Basilic à proximité de la tomate, du chou, de la courge, du fenouil – Evitez le voisinage avec l’absinthe.
  • Persil à proximité de la tomate et de l’oignon – Evitez le voisinage avec le poireau et la laitue.
  • Carotte à proximité du poireau, de la ciboulette, de la laitue – Evitez le voisinage avec l’aneth.
  • Concombre à proximité du radis et du poivron – Evitez le voisinage de la laitue et du poireau.

Avec ces conseils, reprenons notre exemple de départ et positionnons nos légumes dans le carré potager :

Les légumes du carré potager

Du semis à l’entretien du potager carré :

Votre potager carré va se faire à base de semis ou de repiquage de plants plus développés en fonction des variétés sélectionnées. En règle générale, les semis de printemps donnent des récoltes au printemps et en été et les semis d’été donnent des récoltes à l’automne et en hiver.

Effectuer des semis en place dans des sillons de 1 à 2 cm de profondeur ou disposer les grosses graines par 2 ou 3 à intervalles réguliers. Cette méthode concerne par exemple, la carotte, l’épinard, le radis… Vous pouvez aussi opter pour la plantation de plants en micro-mottes ou de plantes en godets (déjà développées). Dans ce cas, n’oubliez pas de détremper les mottes avant plantation.

Il va s’en suivre l’arrosage au quotidien. L’apport d’eau sur ce type de culture est raisonné mais est absolument nécessaire pour obtenir de bonnes récoltes. L’arrosage va se faire le soir ou tôt le matin pour éviter un maximum l’évaporation. Il doit se faire au pied du plant en évitant de mouiller le feuillage qui favorise les pourritures. A l’inverse, en hiver n’arroser qu’en milieu de journée pour éviter le gel. De temps en temps, il est nécessaire de décompacter le sol par binage pour une meilleure pénétration de l’eau. Il est préférable d’arroser copieusement une fois plutôt que plusieurs fois un petit peu. L’idéal étant de conserver l’eau de pluie !

Un autre point important pour l’entretien du potager carré c’est l’amendement. Cette pratique ce fait 2 fois par saison. En automne, un paillage épais avec un compost permettra une fumure à long terme, évitera l’invasion des mauvaises herbes et optimisera l’apport d’eau. Au printemps, un apport d’engrais spécifique au type de culture peut être effectué.

Enfin, les rotations de culture sur votre carré potager seront source d’optimisation de vos cultures : de meilleurs rendements, des fruits et des légumes plus gros et plus savoureux. Le principe est simple : éviter de cultiver les mêmes plants toujours au même endroit pour ne pas épuiser le sol. A titre d’exemple, le concombre est auto-toxique c’est-à-dire que cette culture rejette dans le sol des substances néfastes à une deuxième année de culture. Bien entendu, vos concombres se développeront mais en moindre mesure (rotation tous les ans conseillée).

Astuce pour le balcon !

Pour les balcons – terrasses : Il est possible de trouver dans le commerce des sacs carrés de culture hors-sol de 50 cm de côté qu’il vous suffira d’agencer (mettre cote à cote) en fonction de votre espace. Pour que votre mini potager soit productif, pensez à des cultures potagères aux cycles courts (laitue, radis), aux aromatiques et n’oubliez pas de palisser les variétés susceptibles de grimper (tomate, courgette, fraise) pour gagner de la place. A noter que la majorité des sacs est conçu pour que les eaux s’écoulent progressivement et correctement….

Pensez à le vérifier.

Menu