Les clefs pour réussir ses massifs de plantes

Créer des aménagements harmonieux et durables dans le temps au jardin n’est pas toujours facile et c’est pourtant si agréable ! Associer couleurs, formes, parfums, taille des plantes : c’est tout l’art de composer un massif. Jardinier amateur ou averti et l’espace disponible vont conditionner votre massif mais dans tous les cas, c’est surtout la passion des végétaux et l’esprit créatif qui sont nécessaires en plus des quelques principes de base pour une parfaite réussite.

La création d’un massif n’est possible que si l’on choisit des végétaux adaptés au climat : condition sine qua non pour obtenir une floraison durable de qualité au fil des années. Exposition, espace disponible et temps à consacrer à l’entretien sont d’autres facteurs à ne pas négliger pour réussir le décor parfait. L’idéal est de rapidement faire un schéma de plantation de chaque massif afin de déterminer les formes, hauteurs et couleurs des plantes sachant qu’il est préférable d’éviter les mélanges et de choisir une couleur dominante qui se déclinera au sein de sa palette.

Le rôle d’un massif au jardin est d’apporter couleur et esthétisme, d’atténuer ou de renforcer les symétries et de valoriser les reliefs d’un terrain. Voici quelques principes de base qui permettront de donner vie à une création équilibrée et expressive. Appuyer les massifs à une structure : un muret, un coin de maison, une terrasse surélevée vaut mieux qu’un massif sans point d’appui et rectiligne. On jouera avec la hauteur de chaque fleur, les volumes des feuillages, on optera pour la profusion, une masse florale plutôt que pour des petits ilots de massif maigrelet et plat. Si l’on souhaite un mélange plante à feuillage et de plantes fleuries, il est judicieux d’harmoniser textures et ports avec 75 % de fleurs pour 25 % de feuillage sont un bon compromis.

Après le choix de chaque plante à massif, il faut se consacrer au type de parterre. Pour éviter le décor inexpressif et figé, utilisez les spécificités naturelles de chaque plante et pensez à son état, sa taille à maturité. Jouez sur l’alternance, à savoir les différentes périodes de floraison dictées par la plante annuelle, la plante bisannuelle et la plante vivace. Ainsi, au fil des saisons, le massif est mobile dans sa structure végétale. Il ne reste plus qu’à déterminer s’il s’agira d’un massif permanent, d’un massif saisonnier, d’un massif mixte, voire d’un massif gourmand !

Le massif permanent

Adapté au grand jardin, le massif permanent garde la même structure d’année en année. Il est composé de plantes vivaces, fait la part belle à l’arbuste, voire au conifère. Sa particularité est de prendre de l’ampleur au fil du temps avec des floraisons alternées, tous les végétaux vivaces et arbustifs se fortifiant avec l’âge. La touche de mobilité est apportée par les vivaces graminées, légères et vaporeuses.

Le massif saisonnier

Le massif saisonnier, idéal pour les petits espaces, est cyclique et joue sur l’alternance des floraisons en fonction des saisons et du type de plantes. Mettre en place les plantes annuelles dès le printemps afin de jouir de leur épanouissement estival ; planter les plantes bisannuelles en automne pour les voir en fleur à la fin de l’hiver. Enfin, combler les espaces avec bulbeuses et rhizomateuses saisonnières et quelques vivaces caduques. C’est le type même de composition parfaitement adaptée également au balcon-terrasse.

Pour les jardins de taille moyenne, un bon compromis entre massif permanent et massif saisonnier : le massif mixte. Quelques plantes vivaces de tailles moyennes conserveront la structure du décor tandis que les plantes saisonnières complèteront les espaces tout en dynamisant et modifiant le décor aux grés des mois.

Enfin, rien n’est plus surprenant qu’un massif gourmand. Esthétique tout d’abord grâce à sa base florale et au feuillage graphique de bien des végétaux potagers, il se distinguera lorsque ses quelques fruitiers de petite taille viendront, au fil des saisons, arborer fièrement leurs fruits colorés, odorants…et savoureux !

Menu